RH EXPERTS : 8 allée Charlie Parker
78260 ACHERES

Tél :  +33 1 39 22 03 74 
Port : +33 6 62 66 03 74
skype : josephdiniz

Cliquez pour être appelé gratuitement


*Rappel gratuit
Votre numéro ne sera pas revendu.

Nous intervenons localement sur Paris, dans les Yvelines (en particulier à : Achères, Poissy, Conflans-Ste-Honorine, Eragny, Maisons-Laffitte, Saint-Germain-en-Laye, Carrières-sous-Poissy), ainsi que sur la France entière.

Vainqueur

Critiques du Bilan de Compétences : ses limites Publié le 11 août 2011 dans la rubrique Bilan de compétences


Les principales critiques sur le Bilan de compétences portent sur ses résultats, ses acteurs, son équité et son évolution.


Résultats des Bilan de Compétences

Les études sur les résultats du Bilan de Compétences montreraient que 60% des bénéficiaires ne mettraient pas en œuvre le plan d'action convenu (voir l'étude citée de Michèle SAINT-JEAN). Nous manquons de davantage d'études sur les résultats et les impacts du Bilan de compétences d'autant plus que les sommes investies sont loin d'être négligeables (>1 milliard d'euros par an).

Acteurs du bilan de compétences

Quant aux acteurs du bilan de compétences, davantage de transparence serait utile notamment en termes financiers. le bilan de compétences est devenu un marché.

Équité de traitement dans les bilans de compétences

L'équité de traitement à l'égard du bilan de compétences peut être questionnée : ceux qui en ont le plus besoin dans l'urgence (les demandeurs d'emploi) reçoivent un bilan de compétences à la durée moindre que les détenteurs d'un emploi. La différence de payement en fonction su statut (cadre supérieur, cadre, agent de maîtrise, employé et ouvrier) peut aussi être mise en cause : le bilan de compétences de quelqu'un ayant moins d'instruction verbale ne me semble pas plus simple que celui d'un cadre supérieur bardé de diplômes.

Évolution du bilan de compétences

L'évolution du bilan de compétences peut aussi être questionnée: la structure et les critères du bilan de compétences ne semblent pas évoluer au même rythme que la recherche en matière de carrières. Un peu plus de souplesse et d'expérimentation pourrait s'envisager d'autant que l'accès au professionnalisme des consultants : la connaissance du monde du travail n'est pas moins importante que la psychologie et exiger un diplôme de type psychologique consiste à donner plus d'importance aux caractéristiques personnelles qu'à celles du monde social et du travail.




Des suggestions, des questions ? Envoyez un mail en utilisant la page contact