RH EXPERTS : 8 allée Charlie Parker
78260 ACHERES

Tél :  +33 1 39 22 03 74 
Port : +33 6 62 66 03 74
skype : josephdiniz

Cliquez pour être appelé gratuitement


*Rappel gratuit
Votre numéro ne sera pas revendu.

Nous intervenons localement sur Paris, dans les Yvelines (en particulier à : Achères, Poissy, Conflans-Ste-Honorine, Eragny, Maisons-Laffitte, Saint-Germain-en-Laye, Carrières-sous-Poissy), ainsi que sur la France entière.

Vainqueur

GPEC : Historique Publié le 24 octobre 2011 dans la rubrique GPEC

On peut figurer l'évolution de la GPEC selon la frise suivante :

historique de la GPEC

De la gestion des emplois à la gestion prévisionnelle des emplois

Dans un 1er temps, jusqu'aux années 70, dans on passe d'une gestion des emplois et des affectations (recrutements, mutations, promotions) à une pratique de la gestion prévisionnelle des emplois

  1. Quels emplois?
  2. Quels effectifs?
  3. Quelles qualifications? 
La préoccupation majeure est d'ordre quantitative. On est davantage centré sur la tâche, la fonction, le métier.



De la gestion prévisionnelle des emplois à la gestion des compétences

À partir des années 80, le discours et les pratiques se centrent sur les compétences, la flexibilité, la mobilité pour tous avec comme corollaire la précarité pour certains. La vitesse de changement s'accentue. Le virage vers la société de la connaissance et de la compétence est pris, d'où l'accent mis sur la notion de compétence : le savoir, le savoir-faire, le savoir-apprendre, le savoir travailler en équipe, le savoir innove

Nous sommes alors dans contexte économique différent : les restructurations s'accentuent, les délocalisations commencent, les effets de la globalisation et le poids de la connaissance se font déjà sentir.

Les questions auxquelles ont veut répondre sont :

  1. Quelles compétences pour demain ?
  2. Quels apprentissages ?
  3. Quelles reconversions ?
  4. Que gardons-nous en interne / qu'allons-nous externaliser ?
  5. Que gardons-nous en France / Europe versus qu'allons-nous délocaliser vers l'Europe, l'Afrique ou l'Asie?

De la gestion des compétences à la GPEC

Aujourd'hui on est venu à une approche plus globale et peut-être aussi plus collective.

La compétence est peut-être moins une compétence statique (un savoir, un savoir-faire, un savoir-faire ensemble) qu'une compétence dynamique (un savoir apprendre, un savoir s'adapter, un savoir innover). Et dans ce domaine la mobilisation des acteurs est fondamentale.

D'où l'importance de l'adhésion mais aussi de la vision de tous, sans discrimination et avec respect et responsabilité.


Les questions sont devenues plus larges, plus responsabilisantes, plus collectives et l'examen des réponses a besoin d'être davantage repris et réexaminé au cours du temps :

  1. Dans quel monde travaillons-nous maintenant ?
  2. Quels sont les grandes tendances ?
  3. Quels sont les impacts de la technologie ?
  4. Quels sont les impacts d'internet ? du numérique ?
  5. Quelles sont nos ressources ?
  6. Quels sont nos points forts ?
  7. Quelles difficultés avons-nous déjà surmontées ?
  8. Sur quoi sommes-nous tous d'accord ?
  9. Quelles sont nos valeurs ?
  10. Que devrions-nous créer ?
  11. Quels sont les besoins de nos clients ?
  12. En quoi sommes-nous différents ?
  13. Quelle est notre mission ?
  14. De quelles compétences avons-nous besoin aujourd'hui ?
  15. De quelles compétences aurons-nous besoin demain ?
  16. Comment cultivons-nous nos compétences ?
  17. Comment développons-nous notre performance ?
  18. Qu'est-ce qui est essentiel versus qu'est-ce qui est superflu dans nos activités, nos tâches ?
  19. Que devrions-nous arrêter de faire ?
  20. Sur quoi devrions-nous nous concentrer ?


Des suggestions, des questions ? Envoyez un mail en utilisant la page contact